Royaume-Uni, Protection de l’enfance, un trafic légalisé

La protection de l’enfance au Royaume-Uni est un trafic légalisé , qui débouche sur un crime honteux

«Adoptez un enfant et sautez la queue pour les meilleures écoles» : dans un pays où la difficulté de choisir une école est un débat quasi quotidien, ce titre du Daily Telegraph accroche. L’article décrit le projet de loi britannique «Enfants et Familles»qui comprend aussi «l’accès privilégié» au logement, un congé adoption et un budget personnel de «soutien à l’adoption».

Pourquoi ? parce que les adoptants accompliraient la mission courageuse d’élever les enfants les plus difficiles du pays, selon Edward Timpson, ministre de l’enfance. Il suffit pourtant de lire les factures générées par la protection de l’enfance pourvoir qu’une aide à l’éducation – au sens le plus large du terme – des familles dites«inadéquates» coûterait beaucoup moins cher aux contribuables que leur destruction.

Les parents réellement et consciemment maltraitants, violeurs, tortionnaires, tueurs, existent et échappent longtemps à la prison parce que le système est concentré sur le retrait préventif des enfants plutôt que sur la recherche des criminels.”

article complet  PDF     Article-Florence-Bellone

Journal du Droit des Jeunes   JDJ n° 326 – juin 2013

http://www.jdj.be/jdj/archiveViewer.php?j=326

 

Florence Bellone  – Journaliste, correspondante RTBF au Royaume-Uni. L’enquête de Florence Bellone RTBF sur les enlèvements d’enfants par les services sociaux britanniques avait fait sensation l’an dernier. Ce reportage vient de lui valoir le prestigieux prix européen Lorenzo Natali pour les droits de l’Homme. Voy. égal. J.-P. ROSENCZVEIG, «Le scandale des «enfants volés» de. Grande-Bretagne», JDJ, octobre 2011, n° 310, p. 10-11. L’émission «Enfants volés en Grande-Bretagne, le scandale continue» peut être podcastée sur http://www.rtbf. be/info/emissions/article_enfants-voles-en-grande-bretagne-le-scandale-continue?id=7918767#n ewsAudiosPane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *